Bypass gastrique avant après en Tunisie : comment perdre du poids

Grâce à des photos de bypass gastrique avant après en Tunisie, découvrez la meilleure chirurgie de l’obésité pour défier le surpoids !

Succomber irrésistiblement à l’envie de manger, d’entasser les calories et d’accumuler les graisses, est certes un plaisir plein de tentations.
Mais comme tout plaisir irrésistible, il existe un revers.
En effet, la tendance à trop s’empiffrer n’importe quand n’importe où, a sa sanction inévitable : la prise de poids et l’obésité.
Aujourd’hui, la prise facile de poids touche nos enfants et nous-mêmes à tous les âges.
Du coup, avoir une silhouette lourde, déformée par le trop plein de graisses, est la preuve tangible que nous avons tacitement accepté de dévier d’un régime alimentaire équilibré et contrôlé.
De là à dire, à constater ou à affirmer que l’obésité est devenue la maladie du siècle, le cauchemar de tous, n’est certainement pas une exagération.

Lorsque la prise de poids s’installe et lorsque ses stigmates modifient notre silhouette et notre apparence, nous optons tous, par obligation et parfois à contre cœur, pour des solutions de défense.
Régimes alimentaires plus drastiques les uns que les autres, privation, sacrifice, activités sportives forcées, sont le seul chemin de croix qui nous ai proposé pour perdre du poids et sortir du cercle vicieux de la bouffe/prise de poids.
Mais avec le temps et malgré une perte de poids évidente, le but reste loin à atteindre.
La graisse a une grande capacité de résistance.
Difficiles à supprimer totalement, les cellules graisseuses restent coriaces et s’avèrent bien récalcitrantes.
Lorsqu’il devient impossible d’atteindre son poids idéal, conformément au calcul de l’ IMC (indice de masse corporelle), il faut enfin convenir que la chirurgie bariatrique. En effet, c’est la dernière solution capable de nous rapprocher le plus possible de notre désir de mincir tangiblement.

Bypass gastrique avant

Même irrésistiblement attirés par les aliments et la nourriture alléchante et tellement tentatrice, la prise de conscience du prix que paye notre silhouette, devient omniprésente.
Cela commence par cette gêne psychologique de prendre de plus en plus de poids.
Alors commence la résistance à l’envahisseur.
Du coup, la balance devient l’objet par lequel nous allons traquer nos excès, compter les kilos en trop et la fatale obsession du IMC.
En effet, la notion d’obésité modérée, d’obésité sévère prennent leur sens lorsqu’il faut qualifier notre embonpoint.
D’autre part, l’alerte sonne lorsque notre IMC se situe entre 35 et 40 et lorsque apparaissent les morbidités conséquentes (tension artérielle, diabète, apnée du sommeil, arthrose du genou ou de la hanche, atteinte métabolique).
À ce moment là de notre prise de conscience ultime, il ne nous reste plus que d’accepter à aller et faire appel à la chirurgie.

Effectivement, consulter auprès d’un chirurgien bariatrique, est le dernier refuge contre l’obésité rampante.
De plus, l’examen préopératoire est important.
Au final, chirurgien bariatrique, nutritionniste et psychologue, seront nos meilleurs alliés.
Pour résumer, les solutions chirurgicales sont : le bypass, la sleeve gastrectomie, l’anneau gastrique, le ballon gastrique.
Cependant, chaque technique a sa spécificité.

Tout d’abord il faut dire que le bypass est l’une des techniques les plus courantes en Tunisie.
En effet, c’est une intervention qui combine une réduction importante du volume d’estomac et une malabsorption.
Le principe est de créer une poche gastrique où arrivent les aliments.
Cette poche est séparée du reste de l’estomac.
De cette manière, les aliments passent de la poche gastrique à la partie initiale de l’intestin en court circuitantla plus grande partie de l’estomac.
L’effet perturbe la digestion et l’absorption des aliments.

Bypass après

En effet, après un bypass gastrique en Tunisie, plusieurs mécanismes vont intervenir pour induire une perte de poids :
_ Diminution de la sensation de faim du fait de la diminution de la ghréline, hormones stimulant l’appétit
_ Diminution de la capacité gastrique du fait de la diminution du volume de l’estomac
_ Vidange gastrique accélérée du fait du court circuit
_ Malabsorption pour les graisses et les protéines
_ Répulsion vis à vis des aliments sucrés (dumping syndrome)

Enfin, arrive le moment fatidique où il faut nécessairement opter pour de nouvelles habitudes alimentaires.
Cela commence la première semaine postopératoire où il faut :
1- manger liquide
2- progressivement et durant quinze jours,
3- ajouter les aliments tendres ou mixés
4- revenir à une alimentation normale.

Cependant, le retour à l’alimentation normale sera sous contrôle du nutritionniste sur la base d’une alimentation sous contrôle vigilent.
En effet, la perte de poids et le retour à une silhouette normale n’auront d’effet durable que dans le cadre d’une alimentation saine et épurée de tous les risques de surcharge.
Au final, reste à s’adapter à sa nouvelle silhouette et d’accepter par conviction les nouvelles règles alimentaires.

Obtenir un devis gratuit

Demandez votre devis


    Télécharger un fichier (ex: dossier médical si besoin)

    NOUS VOUS rappellerons